Le protocole

Le protocole sera commun à tous les élèves du CP à la 3e, avec bien sûr des aménagements en fonction des cycles. C’est ce que nous appelons la phase d’expérimentation.

Voici le calendrier du protocole :

Avant les vacances de Noël Tous les élèves de NDL remplissent le questionnaire.
Vacances de Noël Analyse des résultats du questionnaire.
Janvier-février Apports théoriques :

Les professeurs-référents font découvrir aux élèves le fonctionnement de la mémoire et de l’attention.

Les professeurs-référents tentent de nouvelles pédagogies en s’inspirant des neurosciences.

Les élèves jouent leur rôle d’élèves et « méta-cogitent » en remplissant leur journal de chercheur.

Tous les 15 jours ou tous les mois, les élèves font un état des lieux de l’expérimentation avec leur professeur-référent.

Mars-avril
Mai-juin Analyse des résultats de l’expérimentation par l’équipe.

Préparation d’une soirée de compte-rendu par les élèves et les professeurs-référents.

Élèves concernés par l’intégralité du protocole

 

En primaire, seulement les classes dont les enseignant(e)s font partie du groupe.

En collège, deux classes en 5e, 4e et 3e afin d’éviter de crouler sous les données à analyser.

A NDL,

  • 5eD et une des 5e de Pierre-Alain
  • Deux des 4e d’Elodie
  • Une 3e de Violaine et celle de Marie-Charlotte

 

 

Outils

 

  1. Le journal de bord (collège)
    1. Structure
  • Référence au domaine 2 du socle commun.
  • Bilan du questionnaire initial.
  • Étapes du protocole.
  • Page « moi, co-chercheur » qui rappelle le rôle de l’élève dans le protocole.
  • Supports pour les apports théoriques.
  • Journal.

 

  1. Conception

Implication d’élèves de 5e, 4e et 3e pour illustrer le journal de bord dans la logique de professeurs et élèves co-chercheurs.

 

  1. En primaire
    1. Bilans quotidiens et hebdomadaires (15 à 30 minutes)

L’idéal serait qu’ils fassent l’objet d’une synthèse systématique par l’enseignant dans son journal de bord personnel.

  1. Bilans bimensuels (1h)

L’idéal serait que les échanges soient enregistrés ou filmés et qu’ils fassent l’objet d’une trace écrite dans les cahiers de chercheurs des élèves (classe de Françoise) et dans le journal de l’enseignant.

 

  1. Documentations diverses

Les deux points précédents assurent une banque de données de base.

Néanmoins, soyons également attentifs à :

  • garder des traces de nos expérimentations en termes de pratique : photos, films, fiches de préparation, etc.
  • quand nous en avons l’occasion, documenter des situations de classe intéressantes, interviewer des élèves sur leur attitude, leur cheminement intérieur pendant le cours, etc.

 

Publicités